Quelques mots sur le LMD

 

Le Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) a été crée en 1968 à l'initiative de Pierre Morel. Longtemps unité propre du CNRS (bien qu'implanté sur trois sites universitaires : à l'École Polytechnique à Palaiseau, à l'École Normale Supérieure et à Sorbonne Université à Paris), le LMD est devenu une unité mixte de recherche en 1998 (UMR 8539). En 2009, une convention a été signée avec l'École Nationale des Ponts et Chaussées qui est partenaire officiel depuis 2014. Le laboratoire est membre de l'Institut Pierre Simon Laplace (IPSL), fédération de neuf laboratoires publics de recherche en sciences de l'environnement en Ile-de-France (FR 636). Le LMD y joue un rôle moteur dans plusieurs projets et pôles, autour de la modélisation du climat, du site d'observation du SIRTA à l'École Polytechnique, de la planétologie, ou des serveurs et bases de données. Le LMD a des relations étroites avec le Centre National d'Études Spatiales (CNES). Non seulement il exploite de nombreuses données spatiales et propose des concepts pour de nouvelles missions, mais le LMD a aussi réalisé trois instruments de mesure du bilan radiatif (ScaraB), deux étant lancés sur des missions russes et le troisième faisant partie de la mission franco-indienne Megha-Tropiques (lancée fin 2011). Le LMD a aussi une importante activité dans le développement d'instrumentation déployée sous les ballons lancés par le CNES. Le LMD étudie le climat, la pollution et les atmosphères planétaires en associant approches théoriques, développements instrumentaux pour l'observation et modélisations numériques. Il est à la pointe de la recherche sur les processus dynamiques et physiques permettant l'étude de l'évolution et la prévision des phénomènes météorologiques et climatiques. Le LMD est un laboratoire de dimension internationale qui compte environ 180 personnes dont la moitié de personnels permanents, chercheurs, ingénieurs et administratifs. Il compte également quelques  quarante doctorants. Il est composé de 6 équipes scientifiques, de services support (équipe administrative, pôle informatique, pôle technique) et de 2 structures hébergées de la fédération de recherche Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) (observatoire SIRTA et centre de données).

 

Les prochains rendez-vous

Tutelles

CNRSÉcole Normale Supérieure de Paris (ENS)École polytechnique (X)Sorbonne Université (SU)

Partenaire

École Nationale des Ponts et Chaussées